Skip to content
Mon livre blanc : À la conquête de l'espace
Share
Explore
Astronomie et la conquête de l’espace

icon picker
Les objets célestes

Pour le moment, nous avons pu faire des voyages autour de notre planète mais aussi sur d’autres comme la Lune mais aussi bientôt nous l’espérons sur Mars.
En terme d’imagerie, l’avancée principale fut la mise en production du télescope spatial Hubble, déployé le 24 avril 1990 par la navette Discovery de la NASA. Hubble est un réflecteur équipé d’une miroir de 2,40 m de diamètre. Il fait le tour de la terre en 90 minutes sur son orbite situé à 610 km d’altitude. C'était la première fois qu'un télescope était mis en orbite par une navette spatiale. Depuis son lancement, le télescope spatial Hubble a fourni des images incroyablement détaillées de l'univers et a contribué à de nombreuses découvertes scientifiques importantes (). Il est encore en activité aujourd'hui, car ses capacités soient améliorées par des missions de maintenance.
Depuis le 21 octobre 2021, le télescope James Webb a pris la relève () . Ce dernier est un télescope à haute résolution qui a été développé conjointement par la NASA, l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence spatiale canadienne (ASC). Il a été mis en orbite par une fusée Ariane 5 depuis le centre spatial guyanais de Kourou en Guyane française.
Il est considéré comme l'un des projets les plus ambitieux jamais entrepris dans le domaine de l'astronomie. Équipé d'un miroir principal de 6,5 mètres de diamètre (le plus grand jamais utilisé pour un télescope spatial), il est conçu pour étudier les premières étoiles et les galaxies qui ont formés notre univers.

Comparatif
image.png
image.png
image.png



Mais alors avec toutes ces avancées, pourrons-nous un jour aller découvrir d’autres galaxies ?


Malheureusement, de notre vivant il est actuellement impossible de voyager jusqu'à une autre galaxie avec nos technologies actuelles. Les distances entre les galaxies sont incroyablement grandes, même à l'échelle cosmique. Par exemple, la galaxie la plus proche de la nôtre, Andromède, se trouve à environ 2,5 millions d'années-lumière de la Terre. Même avec les vaisseaux spatiaux les plus rapides imaginés à ce jour, il faudrait des milliers d'années pour arriver à Andromède.
Il est possible que des avancées technologiques futures permettent de voyager plus rapidement que la vitesse de la lumière, qui est la limite théorique actuelle pour les voyages spatiaux. Cependant, il est incroyablement difficile d’imaginer des moyens de briser cette limite ou de contourner les effets de relativité d'Einstein qui montrent que cela est impossible (). En deux mots, nous subissons des ondes gravitationnelles qui elles même subissent des modifications déformées par chaque masse. D’où sa fameuse équation E=MC^2.
Nous pouvons aussi prendre comme image l’ISS et ses astronautes. Lorsque Thomas Pesquet sort de la Station Spatiale Internationale il ne faut pas oublier que cette dernière tourne à plus 28 000km/h autour de la Terre avec Thomas à l’intérieur, mais lorsqu’il en sort il n’est pas impacté par cette vitesse.
Il est donc possible que les voyages intergalactiques restent à jamais dans le domaine de la science-fiction. Cependant, les avancées scientifiques et technologiques continuent de surprendre, et il est toujours possible que des méthodes innovantes soient découvertes pour voyager à travers l'espace à des vitesses proches de celle de la lumière ou plus.
Personne ne connait la taille exacte de notre Univers mais les astronomes détectent aujourd’hui des objets célestes si éloignés que leur lumière a mis plus de 12 milliards d’années à nous parvenir, ce qui les situent à quelques 120 millions de millions de milliards de kilomètres (rien que ça).
Cela remet en doute la fameuse question et si les extraterrestres existent ou non ? Il y a des milliards de galaxies autour de la notre comprenant toutes en elles des planètes. Il y a donc des milliards de possibilités que d’autres planètes puissent elles aussi permettre la vie humaine. Pourquoi la Terre serait la seule planètes à pouvoir accueillir la vie lorsque l’on imagine l’immensité de l’Univers...

Pour poursuivre la lecture 🔽
Want to print your doc?
This is not the way.
Try clicking the ⋯ next to your doc name or using a keyboard shortcut (
CtrlP
) instead.