Skip to content
Mon livre blanc : À la conquête de l'espace
Share
Explore
Généralités sur l'astronomie et la conquête spatiale

icon picker
Astronomie et la conquête de l’espace


Les recherches pour l’exploration spatiale sont financées par différents acteurs, tels que les gouvernements nationaux, les agences spatiales internationales, les entreprises privées et les universités. Les principaux contributeurs aux financements des recherches sont les États-Unis, la Russie, l'Union Européenne, la Chine et l'Inde. Les agences spatiales nationales telles que la NASA aux États-Unis et l'ESA en Europe jouent un rôle important dans la financement et la planification des missions spatiales. Les entreprises privées, comme SpaceX et Blue Origin, ont également un rôle croissant dans la financement et la réalisation des projets spatiaux.
Si nous prenons l’exemple de l’ISS, cette dernière est une initiative américaine, ils en assument donc 50% du financement et la Russie 35%. L’ESA détient actuellement 8,3% de l’ISS, c’est un pourcentage assez suffisant qui lui permet de pouvoir réaliser ses propres expériences et envoyer ses astronautes à bord comme ce fut le cas pour Thomas Pesquet. Cependant, ce n’est pas que des flux monétaires qui sont échangés mais un système de troc qui est mis en place. L’ESA échange des services contre le droit d’utilisation des infrastructures.

Loading…

Ils ont comme monnaie d’échange par exemple le laboratoire Colombus présent dans l’ISS qui est une fabrication européenne ou encore des véhicules de transport dont a besoin la NASA. Mais cela ne suffit pas alors l’ESA doit apporter une plus-value par rapport à l’équipement déjà existant. Une recherche qui a un coût. L’agence intergouvernementale dispose d’une enveloppe de 300 millions d’euros par an consacrés à la Station Spatiale Internationale. Pour la France, sur le volet de l’ISS, la part s’élève à environ 30 millions d’euros par an.

Nous pouvons aussi parler d’ATTRACT qui est un projet innovant qui associe des laboratoires de recherche de classe mondiale et des experts en gestion d’entreprise dans le but de constituer un écosystème européen de l’innovation destiné à accélérer le développement de technologies ainsi que leur mise sur le marché. Cette initiative, à laquelle l’ESO ( en français Observatoire Européen Austral) contribue, financera 170 projets de détection et d’imageries révolutionnaires, et aboutira à la création de produits, de services, d’entreprises et d’emplois basés sur de nouvelles technologies de détection et d’imagerie.
Afin d’engager ce processus d’innovation disruptive, le projet ATTRACT consacrera 17 millions d’euros à l’amorçage de 170 projets portant sur le développement de technologies de pointe dans les domaines de la détection et de l’imagerie en Europe.
Pour donner plus de contexte, ATTRACT est une initiative qui associe les communautés européennes de la recherche fondamentale et de l’industrie afin qu’elles pilotent ensemble la prochaine génération de technologies de détection et d’imagerie. Financé par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne, le projet vise à contribuer à relancer l’économie européenne et à améliorer la vie quotidienne au travers de la création de produits, de service, d’entreprises et d’emplois.

Pour poursuivre la lecture 🔽

Want to print your doc?
This is not the way.
Try clicking the ⋯ next to your doc name or using a keyboard shortcut (
CtrlP
) instead.