Skip to content
Réflexion - B3 UX
Share
Explore
Réflexion - cours UX

Préquel de réponse (long)


Je suis méprisant ? Après réflexion, il faut croire qu’ils avaient raison sur ce point

Oui, je les méprise
de ne pas répondre à l’oral
de ne pas répondre à l’écrit
d’avoir la paresse intellectuelle pour ne pas chercher plus sur un projet (inverse du design)
de n’avoir jamais utilisé les outils mis à disposition
de se cacher derrière les autres pour faire le moins
Ils ont totalement raison.



Je méprise cette attitude là.
Je ne méprise pas les personnes et l’humain.
Je méprise leur fonctionnement
avec pédagogie et professionnalisme.

Mais de quel contexte parlons-nous ?
Comme eux me méprise autant en retour.

Eux uniquement avec leur jugement de valeur qui est personnel.. et leur regard technique d’étudiants.
Certes important mais ne servant pas tout.

exemple : ma nièce me demande de l’aide pour son portfolio pour rentrer en école d’art. Je lui réponds la semaine prochaine et me réponds qu’elle a “lycée”... Comme si cela prenait toute sa vie.
Qui méprise qui ?
Quand ils ne font pas 1/4 de ce que je leur demande
Il y a faillite et rupture du contrat (je me suis déjà expliqué dessus)
Sauf que je m’adapte et nivelle et compose avec tous les niveaux

Ceux de l’extérieur ont une forte progression, étrange.
Et attendent de passer la seconde vitesse, ils s’impatient.
Et ceux qui ont un niveau faible, ont bien rattrapé leur retard en doublant leur note.

Mais l’idée n’est pas de savoir qui a raison
Mais de faire le travail et de tenir les objectifs
Autres écoles
3/15 à Brassart qui demande un cours comme ça toute l’année au bout d’une semaine
(ce qui correspond à la moitié de l’année avec Ynov)

Il y a plein de choses que je ne tolère pas dans le fonctionnement
C’est mécanique mais je l’ai fait
Et ce qu’on me reproche
C’est d’être trop exigeant
Pas l’inverse
Pas de la paresse
Je ne me lasserai pas
J’encaisse et prendrai toujours le temps d’expliquer
Mais juste l’impression d’avancer très lentement
Et de régresser
En soit juste peur d’avoir honte
J’ai un sentiment qui n’est pas celui du prof car je trouve qu’il y a rupture vu que je ne les considère pas comme des étudiants.
Quand je leur redemande une définition qu’on a vu le cours précédent (définition du design ?) et qu’ils ne la sortent pas… J’ai plus l’impression de faire chier mes neveux dans la sphère privée que des élèves qui sont actifs dans leur professionnalisation.
Dans cette image, ils seraient « mes petits » et je devrais composer avec leurs « imperfections »
Ils ont peur de moi ou du déficit qui se crée parce qu’ils voient qu’ils n’ont pas le niveau.
Et ils créent eux-mêmes cette position indélicate alors que l’on cherchait à faire l’inverse.


J’ai pléthore d’exemples concrets (encore aujourd’hui avec le sujet du mobile 📲) et de comparaison avec d’autres classes vu que j’ai déjà donné ce cours.

Il ne se passe rien en cours depuis le 1er cours.

Personne n’a jamais participé (que NOA).
Je suis proactif ils sont sur la défensive
Je suis curieux ils sont désintéressés.
Je suis seul à parler ils ruminent…

Ont-ils peur de moi ? Ou de leur niveau que je pointe ?

Il semblerait que ce soit le déficit qui se crée parce qu’ils se rendent compte que leur position confortable est remise en question dans un futur proche (exam et milieu pro).

Je ne suis que l’interface de ce qu’il va se passer après et c’est ça qui leur fait peur.
La peur de l’exam.
La peur de la réalité du marché du travail.

La peur de l’UX aussi..
Tout simplement de découvrir une autre facette du travail qui ne les intéressaient guère. Ici, l’UX demande un peu de sagesse et ça n’a rien à voir avec faire de belles choses sur Figma.



Want to print your doc?
This is not the way.
Try clicking the ⋯ next to your doc name or using a keyboard shortcut (
CtrlP
) instead.